Sanary.com english deutsch italiano russian
Recherche personnalisée
annonceur
abonnez-vous à notre lettre d'information

annonceur



visitez aussi

83bandol.com

83ollioules.com

six-fours.com

article

A. Huxley à Sanary - Biographie condensée A.1

Les débuts

Table des matièresimage

Aldous Huxley est né en Angleterre, issu d’une famille d’éminents intellectuels (son grand-père participa à l’élaboration de la théorie de l’évolution de Darwin, son oncle n’était autre que Matthew Arnold, le célèbre poète). Très tôt, Huxley a une forte attirance pour les sciences et les sciences humaines. Une santé fragile et une grave infection oculaire à l’âge de seize ans le laisse aveugle pendant de long mois, ne lui permettant pas de devenir le scientifique qu’il voulait être, ni de perpétuer la voie de ses ancêtres. Quoi qu’il en soit, il parvient à surmonter son handicap et obtient un Master en littérature à l’université d’Oxford et d’Eton, où il enseigna pendant une courte période. Georges Orwell fut d’ailleurs l’un de ses étudiants. En 1916, le jeune Aldous passe de plus en plus de temps et finit même par s’installer à Garsington près d’Oxford. Propriété de la célèbre et très excentrique Lady Ottoline Morell, le manoir de Garsington ressemble à Bloomsbury, version rustique. C’est alors le lieu de résidence d’un groupe de pacifistes affranchis plutôt riches de talents : Bertrand Russel, Bernard Keynes, Cleeve Bell, T.S. Eliot, Virginia Woolf, Katherine Mansfield et celui qui n’était pas encore fameux, D.H. Laurence. C’est là qu’Huxley observe l’élite intellectuelle de l’époque. Alors qu’il planifie de devenir poète et écrivain, pour la première fois, il rencontra la jeune Maria. D’origine Belge, Maria Nys, sa mère et ses trois s½urs venaient juste de fuir leur pays envahi. Ses s½urs demeurèrent à Londres tandis qu’elle se réfugia au manoir de la très vieille amie de sa mère, Lady Ottoline.

Aldous est très attiré par Maria mais leur idylle doit s’interrompre temporairement car la mère de celle-ci vient de trouver un abri plus sûr et moins coûteux pour sa famille en Toscane où résident des amis. Elles y séjournent jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Si, en Angleterre les deux années qui suivent s’avèrent pénibles pour le malgré tout combatif jeune Huxley, elles sont frugales mais instructives pour Maria en Italie. Cela explique l’attachement pour le pays qu’elle transmettra plus tard à son mari. Leur amour survit à cette séparation forcée et, dès la fin de la guerre, ils seront réunis de nouveau chez la famille Nys en Belgique. En 1919, leur mariage est célébré à Londres. Aldous Huxley cesse alors d’enseigner et écrit désormais des articles pour des revues et des magazines. Après avoir tenté plusieurs fois de se faire un nom dans la poésie, Huxley puise son inspiration dans le mode de vie de Bloomsbury des années vingt qu’il connaît bien. Sa capacité à décrire cette sociologie de manière aussi tranchante qu’un rasoir, usant de la plume comme d’un microscope, lui apporte son premier succès littéraire ; Jaune de chrome (Crome Yellow, 1922), et lui permet de trouver une place dans le monde des « Belles Lettres ». Quelques années lui suffisent pour maîtriser l’art du roman et se soldent par un nouveau succès : Cercle vicieux (Antique Hay, 1923). Il devient enfin réellement célèbre en 1928 grâce à Contrepoint (Point Counterpoint), une fascinante critique sociale de la classe aisée anglaise. D’après Anthony Burgess, Huxley donna grâce à Contrepoint un cerveau aux romans.

Annonce

Mentions légales - Atelier Sud Web © 2021 - Contactez-nous