Sanary.com english deutsch italiano russian
Recherche personnalisée
annonceur
abonnez-vous à notre lettre d'information

annonceur



visitez aussi

83bandol.com

83ollioules.com

six-fours.com

actualités locales

La goélette Ann Christine

Un très vieux et très beau bateau en attente de réparation vient de chavirer dans le port. Malgré les pompes mises en place par le chantier des Baux une voie d'eau importante a eu raison de l'esquif qui s'est couché sur son tribord. Des travaux sont engagés pour libérer l'accès au port, et d'autres plus délicats vont être bientôt entrepris pour redresser la goélette sans l'abimer. Souhaitons que ce beau voilier rejoigne un jour la haute mer.

Ann Christine 1890 - France
Goélette auriqueà forme de quadrilatère, assujetties à leur partie supérieure à une corne - mât suspendu obliquement - et parfois maintenues à leur partie inférieure par une bôme - mât suspendu horizontalement - ; à bourcet, au tiers, à livarde brigantine danoise
Longueur : 18,5 m.
Mise en service : 1890
1996 – 4/12 : Annuaire Régional des Associations, département des Alpes Maritimes ; association ANN CHRISTINE, ENVIRONNEMENT. Objet : restauration et conservation de la goélette Ann-Christine ; faire découvrir à un plus grand nombre les voiliers de ce type et la navigation à leur bord. (date de parution C 04/12/96).
1997 : entièrement révisé à Sanary, chantier Serra.
2003 – 23/07 : Récit d’une sortie en mer à bord du “Ann Christine“, une goélette de la société “Hobby Croisière“ en partenariat avec SOS Grand Bleu.
2005 : Réparation du gouvernail sur la Darse à Villefranche sur mer. Sa mise en place dans le bassin de radoub n'aura pas été chose facile.
2008 – 24/07 : amarré à Sanary, au quai des chantiers Serra, et à couple de l’Hygie ; sur son tableau arrière : Ann Christine, Nice. Basée à St Jean Cap Ferrat. 5.10 : Sur slip aux Chantiers Serra de Sanary. Présente une coque très éprouvée. Problématique retour en service.
2009 – 18/05 : problèmes de pompes, chavirée sur bâbord, quai des chantiers navals.

Historique
ANN-CHRISTINE est un "Baltic trader "dessiné et construit par le chantier Sorrenson and Son de Aalborg (Nord Danemark).
Construit pour l'armateur Hammerich ARHUS, en 1890, il est baptisé à l'origine ELLEN-MARGRETH. Durant quinze ans la goélette sillonne, pour lui, la Mer Baltique, du nord de l'Allemagne au Danemark. Elle sert au transport de lait et de céréales et conserve cette activité, même lorsqu'elle est vendue en 1905, à HANS PETER de Svenborg qui l'enregistre à Augustenborg.

En 1923, elle est revendue à N. JOHANSEN. Son nouveau port d'attache devient Assens. Pendant la seconde Guerre Mondiale la goélette sert quelques temps à la pêche.

Le bateau est vendu en 1946 et son quatrième propriétaire l'appelle CHRISTINE.
C'est en 1947 qu'elle cesse de transporter du fret. Elle est utilisée un temps pour le transport de passagers, puis devient ensuite un yacht de plaisance avec son sixième propriétaire Marius JENSEN. Ce sixième propriétaire que l'on retrouvera plus tard, change le nom de CHRISTINE en HANSA et lui fait installer un moteur en 1954. Ce moteur est toujours présent à l'heure actuelle.

En 1968, elle devient la propriété d'un riche homme d'affaires, Albert NIELSEN qui l'appellera BELL. Elle est revendue à nouveau et navigue en plaisance, puis Marius JENSEN la rachète mais doit la revendre en 1975 à Carl OVERMANN de Neustadt.

Trois ans plus tard, cédée au Docteur LENGHT, celui-ci la baptise ANN-CHRISTINE. Il fait réaliser de nombreux travaux d'ébénisterie en Mahogany par un chantier allemand, lui offre un propulseur d'étrave en 1988 et l'enregistre à Panama.

Ce n'est qu'après un siècle passé en Mer Baltique et en Mer du Nord, et dix armateurs, tous Danois ou Allemands que l'avocat Anglais P.J.TULIUMERI la rachète en 1989, lui fait traverser l'Atlantique nord et l'installe à Stamford (Connecticut USA). Il a pour but d'en faire un navire école. Mais plus homme d'affaires que marin il ne s'attache qu'à la rentabilisation du bateau et néglige tous ses autres aspects. Après quelques années, il doit la mettre en vente.

De la Tunisie où il est en poste, un jeune Major expert militaire Français, nageur de combat dans la "Royale" l'apprend. Succombant au charme d'Ann-Christine et au bout de quelques mois de tractations, Jérôme TROUILLARD en devient le douzième propriétaire. Devenu jeune "retraité", il entreprend un voyage en compagnie de sa famille ; cap sur la Nouvelle Calédonie via le canal de Suez. Malheureusement, en Mer Rouge, des raisons médicales le forcent à faire demi tour et à abandonner ANN-CHRISTINE dans un chantier grec de Salamine pour rejoindre la Nouvelle Calédonie par les airs.

Désirant retrouver son voilier il confie en septembre 1994 à Jean Nicolas BONDALETOFF et son Ecole de Croisière Hobby Croisière, basée à Nouméa, le soin de le convoyer. Malheureusement, les onze mois de sécheresse sans surveillance en Grèce ont rendu obligatoires certains travaux. Le planning prévu ne pouvant alors être respecté, le capitaine et le propriétaire décident d'un commun accord de profiter du délai qui leur est imposé pour offrir à Ann Christine une cure de jouvence, largement méritée vu ses 105 printemps.

Après plus de deux ans et demi de travaux, d’une part de restauration, d'autre part de mise en conformité avec les règlements des Affaires Maritimes Françaises, Jérome TROUILLARD se lasse, et décide de revendre la goélette. Jean Nicolas BONDALETOFF, ne voulant pas abandonner ni la belle, ni l'énorme investissement qu'il avait fait en temps et en argent, décide de la racheter malgré les difficultés, pour la sauver et lui permettre de connaître son troisième siècle.

Il en devient ainsi le treizième propriétaire. Unis pour le meilleur et pour le pire depuis octobre 1997, ils permettent ainsi à un plus grand nombre de découvrir la vie et l'authenticité d'un patrimoine maritime d’antan.

Annonce

Mentions légales - Atelier Sud Web © 2021 - Contactez-nous