Sanary.com english deutsch italiano russian
Recherche personnalisée
annonceur
abonnez-vous à notre lettre d'information

annonceur



visitez aussi

83bandol.com

83ollioules.com

six-fours.com

article

Pascale Ranucci

Portrait de la “petite“ de Sanary

Par une radieuse journée d'automne l'hommage à Pascale Ranucci, la petite de Sanary (lire article) s'est déroulée de la meilleure manière. Une cinquantaine de coureurs par équipe de 2 ont couru les 8km400 de l'épreuve. Jannie Longo amie de Pascale et de la famille Ranucci s'est une nouvelle fois distinguée en réalisant les 2 boucles en 00:11:25 le meilleur temps ! Voir galerie photo

GENTLEMEN DE SANARY - Edition 2009
Dimanche 25 octobre 2009
Boucle de 4km200 à parcourir 2 fois, soit 8km400
Départ chemin de la Vernette, 1er départ à 9h

Renseignements : Victor Ranucci, président d'honneur, 04.94.34.75.40.
Luc Nicolaief : président 06.16.68.44.09.
Tony Santana : vice-président 06.09.53.69.05.

Portrait
“En 1974 j’ai vu arrivé une petite fille de 8 ans, volontaire, qui voulait faire du vélo” se remémore Gérard Brione entraîneur à l’époque, des petits cyclistes à Sanary, au club de la Roue d’Or Sanaryenne (R.O.S). Voila simplement raconté, le début d’un destin sportif et humain extraordinaire

“En 1974 j’ai vu arrivé une petite fille de 8 ans, volontaire, qui voulait faire du vélo” se remémore Gérard Brione entraîneur à l’époque, des petits cyclistes à Sanary, au club de La Roue d’Or Sanaryenne (R.O.S). Voila simplement raconté, le début d’un destin sportif et humain extraordinaire, brisé si tragiquement en ce mois décembre 1999. Cet astre de notre cyclisme féminin qui a brillé aux côtés des Jeannie Longo, Cathy Marsal, Séverine Desbouys, Cécile Odin et tant d’autres du peloton international.

Issue d’une famille de sportifs, impossible pour Pascale d’échapper au virus : son frère Marc a été champion de France auto 1985 en coupe Super 5 GT Turbo. Et avec un père, un grand-père coureurs cycliste et une tante championne cycliste (recordwoman de l’heure au Vigorelli de Milan en 1942), le destin l’a poussée vers le vélo.

Très tôt, le don inné pour le sport se manifeste. À l’école primaire et au collège, elle en pratique un grand nombre avec un bonheur et toujours une aisance surprenante pour une fille rapporte t-on. Handball, hockey, natation, judo, danse, tennis. Elle remporte même des titres dans certaines disciplines, des victoires en slalom et cross-country, discipline ou elle remporta un titre national.

A l’école ses qualités, tout comme son allure de garçon manqué, surprennent les garçons. C’est la seule fille acceptée dans l’équipe de foot que formaient les garçons à la récréation. Plus tard en 1981, lors de la course cycliste “A travers le Var“, une épreuve en 9 étapes, c’est devant 90 garçons médusés qu’elle s’impose dans ce qui sera la course de sa révélation à la compétition. Dix année de carrière jalonnées par plus d’une cinquantaine de victoires jusqu’au 16 Juin 1991, date de son dernier Bouquet au Grand Prix de Marchais.

En plus d’énormes qualités physiques et mentales, elle possédait également une humanité et une humilité dont les éloges ne tarissent pas : “C’était une fille très douce qui faisait l’unanimité, elle était extrêmement consciencieuse“ affirme Jeannie Longo lors d’un hommage. Son ancien instituteur souligne : “Malgré sa domination, elle restait d’une simplicité étonnante et d’un caractère remarquable, d’une humeur toujours égale“.

“Un esprit saint, dans un corps sain“ est l’expression qui sied le mieux à Pascale Ranucci. Après l’arrêt du haut niveau, désirant mettre à profit son de expérience de compétitrice, elle a poursuivi les études jusqu’à la maîtrise de Professorat d’éducation physique pour se destiner à devenir entraîneur de tennis. Mais en 1993, elle fut nommée responsable de l’équipe de France où son travail a été exemplaire pendant 6 années de dévotion. Des conseils, une présence toujours avisés. Et une volonté de moderniser l’image du cyclisme féminin Français : “J’aimerais montrer un nouveau visage du cyclisme féminin, comme celui présenté par les Américaines et les Hollandaises“. Hélas, la mort est venu se joindre au peloton et a pris Pascale en échappée en ce jour de décembre 1999, disparaissant tragiquement alors qu’elle s'apprêtait à passer les fêtes de Noël en famille.

Le dernier trophée en l’honneur de Pascale avait eu lieu en 2000 et rassemblé alors des vedettes du cyclisme telles Richard Virenque et Jeannie Longo. Son père Victor Ranucci avait fini par jeter l’éponge car dit-il : “J'avais le coeur gros à chaque fois que je préparais ce trophée en souvenir de ma fille, Pascale. Je souhaitais le faire et c'était un bonheur que je partageais avec de nombreux amis, mais à l'approche de l'épreuve, j'avais la gorge nouée“.

En 2008, la Roue d’Or Sanaryenne décide de remonter en selle et sous l’impulsion de ses dirigeants, Luc Nicolaief, président et Tony Santana vice-président, le “trophée des gentlemen“ de Sanary a refait son apparition. La mémoire de Pascale l’impératrice de la “petite Reine“ est donc sauve et pérenne.
Jean-Christophe Marquez ©2009

L’édition 2008 était composée de 2 boucles et les équipes constituées de deux membres, obligatoirement un gentleman de plus de 40 ans ou une féminine. Côté personnalités, Richard Virenque était de la partie et côté féminin, Élodie Ruffet ou encore Magali Baudacci, championne du monde junior (vitesse).

Annonce

Mentions légales - Atelier Sud Web © 2023 - Contactez-nous